Mad Max 4: Fury road

Ce qui va suivre est une critique personnelle. En me mettant de chaque côté de la barrière et en essayant de rester la plus neutre et la plus juste possible, je vous dit ce que j’en ai pensé.

Tout d’abord, je suis allée le voir avec en tête, les articles que j’avais lu et que m’avait partagé une amie.
Je savais donc que ce film était engagé pour la cause animale, féministe, avec une dimension environnementale mais aussi, qu’il était responsable de la destruction d’une partie du désert de Namib.

  Le film en lui même est un parfait blockbuster. De l’action, des flammes, des véhicules bourrins, des super décor, un bande son qui démonte ( a mort! 😀 )  des méchants, un (très) beau personnage principal, des créatures de rêves à moitie a poil tout le long du film etc…
Tout ce qu’il faut pour en faire un mega film d’action géant que tout geek qui se respecte voudra avoir dans son ordi.
(On aura aussi dans le lot, le keke qui n’y verra que ce qu’il aime et qui sortira de là avec de nouvelles idées pour tunninguer sa caisse…)

  Les réflexions sur l’homme et la façon dont il interagit avec son environnement sont omniprésentes.
Personnellement, j’aurais pu réduire le film à un seul mot: “L’Ego” (pas Lego hein, l’Ego 😀 ). Même dans le film, l’ego de l’homme est présent tout le temps et il faudrait vraiment le faire exprès pour pas que ça ne vous saute aux yeux (chez les méchants). Si je devais mettre une étiquette sur les héros, ça serait “empathie”. Et ça aussi ça saute aux yeux. On a clairement le pire maux de l’homme d’un côté, et une des plus noble valeur qui soit, de l’autre.

  Le film est plein de réflexions percutantes et d’images qui le sont tout autant. Pour le côté féminisme, les femmes ne sont que des “pondeuses“; le côté environnemental, lorsqu’un gars ne connait pas le mot pour définir un arbre..
Le côté abolitionniste de la souffrance animale aussi et surtout.

  On peut voir Max se faire maltraiter, tatouer, privé de liberté et muselé, une salle remplie de mères à qui ont tire le lait, le pauvre peuple qui est affame et assoiffé et qui se bat pour la moindre goutte d’eau..
On y voit l’asservissement de l’homme, de la même façon qu’on asservis les plus faibles. Si tant est qu’ils soient d’une espèce différente.
On les voit réduits à l’esclavage, leur existence piétinnée pour le confort d’autres.
On les voit séquestrés, bafoués, exploités tel des outils.

  J’ai trouvé que dans le film, tout est très bien retranscrit. Il réussi à faire passer tous ces messages. La moindre scène m’a prise aux tripes. Y’a des sous entendu partout et pour des gens comme certains d’entre nous, qui aimons réellement les animaux et qui refusons de les manger, ça nous fait comme une belle baffe en plein dans le visage. Ça nous saute aux yeux, le message est omniprésent.

  Mais pour les autres? Pour les personnes qui ne sont pas sensibilisées ou si peu? Pour les personnes qui se croient au dessus de tout et qui sont juste venu voir des cascades et des flingues? Pour les personnes si nombreuses, qui ont de belles œillères? Si bien encrées des fois qu’elles ont du survoler les scènes clé? Qu’elles ont du faire semblant de ne pas voir? La mauvaise foi est souvent bien plus présente qu’on ne le pense et le voilà le premier bémol de Mad Max.
Ceux qui ne veulent pas voir ne verront pas. C’est pas ce film qui fera réfléchir. C’est bien trop subtil, les mots sont trop bien choisis (poules pondeuses, muselière etc…), les comparaisons sont évidentes et pourtant…ceux qui ne veulent pas voir ne verront rien.

  En même temps, il fallait pas faire ça trop bourrin non plus. Quand on voit la difficulté des gens à regarder la vérité en face, il vaut mieux y mettre certaines formes. La réalité ça donne “Earthling“, et soyons objectifs, y’a certainement 4% de nos amis ou de notre famille qui l’ont visionnés. “J’aime trop les animaux, je suis trop sensible, je ne peux pas voir ça.” Dit-il/elle, en mangeant sa tranche de jambon Herta bio. L’hypocrisie dans toute sa splendeur.

  N’empêche que voilà. Ça donne un film efficace et engagé, plein d’humains dont certains dénotent par leur empathie et leurs idéaux. Ça parle aussi d’espoir et de rédemption. Mais concernant la rédemption, moi je ne me fais pas beaucoup d’espoirs…Pour cela, il faudrait regarder autre chose que son nombril, et peu de gens sont près à y renoncer.

  Le deuxième bémol du film est les conditions de réalisation du tournage.
Le film a été accuse d’avoir détruit une partie du désert de Namib en 2012.
Je vous laisse chercher les liens. Je l’ai lu dans “science et vie” et “maxi science”.
Alors on est en droit de se demander si le jeu en valait la chandelle.

  Après m’être posée la question toute la soirée, je pense que je ne sais pas. On ne peut pas comparer le contenu d’un film à un écosystème. Y’a pas photo. A côté de ça, ce film est bon. Très bon. Avec un message énorme et omniprésent.
Je pense aussi que d’autres films d’actions ont fait beaucoup de dégâts, mais que le réalisateur n’était pas attendu au tournant.. C’était le cas ici. De l’hypocrisie, encore (on commence a s’y faire). Pas d’excuse donc, pour perpétrer  ce désastre écologique mais je ne peux pas dévaloriser le film pour autant.

  Biensur y’aura toujours des gens de mauvaise foi et ce dernier bémol sera sans doute un grand argument pour faire passer ce film pour une véritable daube.
La proportion de mauvaise foi sera même telle, que ça en deviendra l’argument principal d’une discussion, et le message pourtant tellement beau de ce film, passera inaperçu. Deux choses incomparables comparées. Un peu comme quand vous demandez quel jour on est et qu’on vous réponds “rouge”.
A côté de la plaque.

  C’est donc un avis en demi teinte.
Un bon film, une bonne ligne directrice, un message percutant (pour ceux qui auront envie de comprendre) mais trop réservé sur certains aspects et le point noir de la réalisation.
Je suis contente de l’avoir vu et je ne peux que me réjouir qu’un film grand public comme celui ci contienne un message plein de bon sens comme celui de la libération animale. Mais je suis aussi déçue car je sais que beaucoup ne réagiront pas a un tel message.

Si vous avez lu jusqu’à la fin, un Doliprane devrait suffire 😉

Xxx

Advertisements